Les Yeux de Pandora

Les yeux de Pandora (scénario de Vincenzo Cerami, dessin de Milo Manara, éditions Les Humanoïdes Associés) Avant de commencer la chronique, deux petites précisions. Premièrement, Les yeux de Pandora, IDDBD vous l'avait annoncé le 26 mars dernier à l'occasion d'une Info du jour qui nous avait mené sur les terres des Humanoïdes Associés (ouais, enfin, sur leur site quoi...). Deuxièmement, les fans de Milo Manara, ou plus exactement des (sublimes) femmes qu'il dessine, peuvent aller chercher une bassine d'eau froide pour se calmer tout de suite. Les yeux de Pandora n'est pas une BD érotique comme le maître italien les affectionne mais un polar dans la plus pur tradition du genre. Certes, tout au long de l'intrigue, la Pandora du titre, une jeune femme d'à peine 18 ans, multiplie les robes et les poses suggestives. Bien sûr, Manara ne peut s'empêcher de nous dévoiler quelques parties anatomiquement attractives de l'intéressée. Mais franchement, si c'est cet aspect de l'œuvre de Milo Manara que vous recherchez, voyez plutôt du côté du Déclic (en 4 tomes ou en intégrale) ou du Parfum de l'invisible (en deux tomes)... En revanche, vous ne serez pas déçu par le dessin de Les yeux de Pandora qui sert magnifiquement en noir et blanc une histoire qui, il faut bien l'avouer (à regrets), présente un inconvénient : celui d'être traitée de manière trop superficielle. Du coup, les évènements s'enchaînent à un rythme beaucoup trop rapide et la psychologie des personnages n'a guère le temps d'être suffisamment appréhendée par le lecteur. Un autre format et quelques centaines de pages supplémentaires (un roman graphique quoi...) aurait été peut-être plus adapté. Quoi qu'il en soit, on retiendra deux choses de cet album : un dessin de Manara toujours aussi sublime et une première collaboration avec Vincenzo Cerami (le scénariste de La vie est belle de Roberto Begnini) qui, on l'espère, se poursuivra et se bonifiera... A lire : le pitch de Les yeux de Pandora sur le site des Humanoïdes Associés A lire (aussi) : la très juste critique de M. Antoniutti sur BDgest.com A voir : le site de Milo Manara

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *