Un peu de sérieux-killer

Torso (scénario de Marc Andreyko, scénario et dessins de Brian Michael Bendis, Semic Noir) Ah la la, on s’absente un peu et voilà le résultat ! IDDBD, blog sérieux, lieu du bon goût où tous les spécialistes de la BD avant-gardistes se réunissent, s’est transformé en fange de la chronique BD artistiquement douteuse. Non mais franchement, heureusement qu’il y a des gens un peu sérieux et professionnel sur IDDBD pour remonter un peu le niveau des chroniques. 😉 Bon soyons sérieux, aujourd’hui, séances de rattrapage avec Torso, de la BD "neuro-ebulitioniste" comme on l’aime sur IDDBD. Torso est l’histoire (romancée) du premier serial-killer made in USA. En 1935, les Etats-Unis sortent à peine de la grande crise économique. Cleveland est une ville prospère qui est gangrénée par la corruption, le crime et la misère de son bidonville. Eliot Ness (oui le très fameux incorruptible) est engagé par le maire de la ville pour faire le ménage. Mais à peine arrivé, Ness se retrouve face à une série de crimes horribles, des corps sans tête, ni pieds, ni bras sont retrouvés aux quatre coins de Cleveland. Très vite, les journalistes surnomment ce nouveau barbe bleue du doux nom de Torso. Voici, une œuvre sombre comme les affectionne Bendis. Basée sur des faits réels, elle fait froid dans le dos. Des documents d’époque cohabitent avec des dessins noir et blanc. Ces mêmes dessins intègrent parfois des photos ce qui donne au récit une atmosphère sombre et ultra-réaliste. L’histoire nécessitant parfois des interprétations, Andreyko et Bendis la font osciller entre réalité et fiction. Cohérente, l’histoire tourne entre le personnage d’Eliott Ness (bien loin de la légende américaine) et deux flics (les Inconnus) menant l’enquête. Une œuvre réaliste, violente, graphiquement marquante, que l’on rapprochera évidemment de l’étrange From Hell d’Alan Moore. Une référence également. Terrible ! A voir : le site officiel de Bendis A lire : la chronique du toujours excellent Sceneario.com

2 réflexions au sujet de « Un peu de sérieux-killer »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *