Journal d’une disparition

(scénario et dessins de Hideo Azuma, Kana, Collection Made In, 2006) Journal d'une disparition, c'est l'histoire presque autobiographique d’un auteur de manga qui tout à coup "pète" les plombs, ne supporte plus le rythme de travail et "disparaît" laissant tout le monde sans nouvelles…(Synopsis de l’éditeur) Hideo Azuma est un mangaka reconnu. Mais voilà, en 1989, la pression devient trop forte il laisse tout tomber. Il part, laissant femme, enfants, travail et éditeur derrière lui. Il raconte tour à tour diverses périodes de sa vie : ses deux « fugues », où il est parti sans laisser d’adresse et a vécu dans la rue ; sa vie comme ouvrier spécialisé dans les conduites de gaz, sa vraie profession d’auteur de manga (assez incroyable) et surtout son alcoolisme. Sous un dessin très classique (pour un manga) presque comique, très proche du trait de Tezuka (on apprend qu’Azuma a travaillé avec le maître), Hideo Azuma raconte sans remords ni honte, les travers de sa propre existence. Il ne prend pas de gant, ni avec lui-même, ni avec les autres, et dépeind un univers du manga difficile, où la pression est sans cesse plus forte. Journal d’une disparition est le témoignage d’un mal-être et d’une détresse. Heureusement, la grande qualité narrative de cet auteur chevronné ne rend pas l’histoire pathétique. On s’accroche, on rigole parfois, on s’étonne souvent et au bout de la lecture on voudrait encore en savoir plus sur cette vie étrange. Description sociale d’une profession entr'aperçue de l'intérieure, Journal d’une disparition est un vrai manga d’auteur qui donne une fois de plus ses lettres de noblesse au genre. A faire lire au sceptique. A noter, cet album a reçu le prix Tezuka 2007 (le plus prestigieux au Japon) A lire : la critique de Krinein.com A lire : la biographie de Hideo Azuma sur le site de l’éditeur

Une réflexion au sujet de « Journal d’une disparition »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *