Black Op

(scénario de Stephen Desberg, dessin de Hugues Labiano, couleurs de Jean-Jacques Chagnaud, éditions Dargaud) Si pour vous, le monde de l'espionnage se résume à un bellâtre "bond-issant", entouré de pulpeuses girls, combattant - en smoking et Martini - un chef de gang mégalo et chauve tentant d'imposer sa main gantée d'acier sur le monde... passez votre chemin. Black Op n'est pas pour vous. En revanche, si vous recherchez une bonne histoire, palpitante, rythmée, loin des stéréotypes, suffisamment complexe pour ne pas être ennuyeuse ou "téléphonée", aux personnages ambigus, tissant des liens entre passé et présent, entre des régions aussi diverses que l'Inde, le Tadjikistan, la Russie ou la Floride, alors vous avez frappé à la bonne porte. C'est d'ailleurs en Floride que débute l'histoire. En 2003, soit trois ans après les élections qui ont conduit un président républicain à la tête des Etats-Unis. Selon certaines personnes, il fallait absolument qu'un président républicain accède à la plus haute magistrature américaine. Pourquoi ? Pour une question de pétrole ? Peut-être. Mais alors, que viennent faire à la fois la CIA et la mafia russe dans le tableau de ces élections truquées ? Tout commence il y a quelques décennies avec l'agent Floyd Withman, l'un des nombreux fils conducteurs de cette passionnante série... Le reste, je vous laisse le découvrir vous-même. Aussi, rangez le smoking, pliez les robes moulantes, laissez l'Austin Martin au garage, remisez le Martini dans le placard de la cuisine. Vous êtes bien tels que vous êtes, là, prêts à plonger dans la Black Op... A visiter (de fond en comble) : les sites Dargaud dédiés à Black Op (ils sont tout simplement passionnant : vous en apprendrez sur la série et ses auteurs mais aussi sur la CIA et la mafia russe...) A lire : 15 planches de chacun des deux premiers albums de la série sur Read-Box.com (vous entrez, puis vous cliquez sur "Bibliothèque"... ensuite, à vous de jouer)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *