Chiens de prairie

(scénario de Philippe Foerster, dessin de Philippe Berthet, couleurs de Dominique David, collection Conquistador, éditions Delcourt) Si vous lisez IDDBD depuis un moment, vous savez que l'on a ici quelques marottes. Non seulement pour certains auteurs (mais oui David, je pense aussi que Frederick Peeters est un grand parmi les grands...) mais aussi pour certains sujets. Certes, notre éventail est large mais de temps en temps, comme au cinéma, on aimme bien se faire une bonne comédie sentimentale ou un bon western. Et bien aujourd'hui, c'est western les amis ! Et un vrai (comme tous les autres que nous avons chroniqués, d'ailleurs...) ! Racontée par Calamity Jane herself, cette histoire vous entraînera dans les plaines de l'Ouest sauvage, au temps des bandits en liberté et des chasseurs de primes troubles. Chiens de prairie, c'est une course poursuite entre d'étranges chasseurs (un frère et sa soeur que l'on dirait tout droit sortis d'une BD de Marini et Dufaux) et un vieil homme dont la tête est mise à prix, JB Bone, transportant le cercueil de son comparse, qu'un enfant marqué d'une croix sur le front et apparemment sourd-muet, Moïse, va rejoindre sur sa dernière route... Pas évident de raconter un western sans retomber dans les clichés habituels, tout en conservant ce qui fait tout le sel du genre. Philippe Foerster y arrive parfaitement : son scénario est un fin dosage des ingrédients de notre Ouest imaginaire et d'un petit "quelque chose" en plus. Résultat : Chiens de prairie, ce n'est pas de la grosse tambouille de cow-boys... Quant au dessin de Philippe Berthet (mais oui, le dessinateur de la série Pin Up !), il est est d'une efficacité redoutable : sans être totalement réaliste, son trait arrive à vous plonger dans l'ambiance de l'Ouest avec une facilité et une rapidité étonnante (merci aussi aux magnifiques couleurs de Dominique David, très travaillées...). Vous y êtes ! Là, au milieu des hautes herbes, dans les forêts, sur les pitons rocheux... Et lorsque l'action se déchaîne, les plans très serrés vous y font plonger... En définitive, Chiens de prairie est une très bonne BD de western que vous aurez du plaisir à redécouvrir au fond de votre bédéthèque préférée (l'album date de 1996...).

2 réflexions au sujet de « Chiens de prairie »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *