L’info du jour : concours IDDBD / éditions Paquet

L'info du jour Cette semaine, les infos du jour sont toutes consacrées au concours IDDBD / éditions Paquet. Je vous rappelle qu'il y a un album à gagner : Général Leonardo de Svane et Greenberg (ben quoi ? on est pas super riche à IDDBD, alors un album c'est pas mal non ?). Reportez-vous à la chronique du dimanche 25 février 2007 pour en savoir plus... Il vous reste 5 jours ! A part ça, voici une petite info rapportée par la Tribune de Genève (23/02/2007) concernant Pahé. Edifiant... "Easyjet joue les gardes-frontière Le caricaturiste Pahé n’a pas pu s’envoler pour Genève. Il appelle ça la «Easyconnerie». Pahé rit, mais jaune. Il garde un souvenir amer de son expérience avec la compagnie aérienne Easyjet. Ce dessinateur gabonais devait s’envoler pour Genève au départ de Paris le mois dernier, mais le personnel au sol à l’aéroport d’Orly a fait barrage. L’artiste met en cause sa couleur de peau. C’était le 29 janvier. Patrick Bossono, alias Pahé, revient du prestigieux festival de bande dessinée d’Angoulême et doit retrouver à Lyon son éditeur genevois Pierre Paquet. L’illustrateur réserve un billet Easyjet pour un vol Paris-Genève. Il prend ses précautions: «J’avais pris un Visa Schengen d’un an à l’ambassade de France à Libreville au Gabon. » Mais à l’embarquement, Pahé subi un interrogatoire digne de la police de la part d’Easyjet. On lui reproche de ne pas être en règle: «Vous ne pouvez pas voyager en Suisse. » L’artiste explique qu’il doit sortir du côté français de l’aéroport genevois. «Dans ce cas-là, pas besoin de Visa pour la Suisse», confirme Philippe Roy, attaché de presse de l’Aéroport International de Genève. Rien n’y fait. Pahé se retrouve coincé à Paris avec une vingtaine d’euros en poche. Pierre Paquet, qui l’attendait à Cointrin, est furieux contre la compagnie. «On a perdu la réservation de l’hôtel et le billet, qui ne m’a jamais été remboursé. » Easyjet affirme que les passagers doivent présenter des papiers en règle pour les deux pays frontaliers. «Si on laisse quelqu’un passer et qu’il se présente du côté suisse, la compagnie encourt jusqu’à dix mille euros d’amende» explique Sarah Pritchett, au service de presse d’Easyjet. Mais Philippe Roy persiste: «Tous les avions venant de Paris atterrissent dans le secteur français. C’est à la descente de l’avion que les passagers peuvent ensuite entrer en Suisse. Et l’attaché de presse de se hasarder: «Easyjet fait peut-être du zèle. »"

3 réflexions au sujet de « L’info du jour : concours IDDBD / éditions Paquet »

  1. Décidemment…<img class="gravatar" src="http://www.gravatar.com/avatar.php?gravatar_id=c9471dcc6ce724a98bd6f01a1267323c&size=40"&gt; Dans ces cas-là, je me rappelle ce qui est écrit sur le bandeau du blog de Larcenet, une phrase de Charlélie Couture :"Les étrangers qu'on préfère encore, ce sont les étrangers de couleur. Parce qu'on les repère de loin…"Einstein disait qu'il avait des doutes sur les limites de la bêtise humaine. C'était un génie.Pour revenir sur la BD, lisez Pahé, Madame et Eve et puis le Chat du Rabbin T5, c'est toujours bon pour combattre son neurone raciste… et puis celui des autres aussi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *