Le chat du rabbin T5 : Jérusalem d’Afrique

(scénario et dessin de Joann Sfar, Collection Poisson Pilote, éditions Dargaud) IDDBD est toujours intimidé lorsqu'il s'attaque à la chronique d'un album de Joann Sfar. Les commentaires de son oeuvre paraissent soudain tellement dérisoires, insipides au regard de l'intelligence et de la profondeur de cet auteur que je me pose à chaque fois la question de savoir s'il est bien utile de le chroniquer. Les fans de Joann Sfar sont déjà convaincus du bien-fondé de le lire et de le relire... Les autres finiront bien un jour ou l'autre par tomber sur l'une de ces nombreuses publications... Alors ? Alors, comme vous avez déjà pu le lire sur IDDBD, il vous faut absolument découvrir cet auteur dont la finesse d'esprit n'a d'égal que le talent de dessinateur, de scénariste, de raconteur d'histoires... d'humaniste. Dans ce cinquième tome de la série Le chat du rabbin, Joann Sfar nous en fait encore la brillante démonstration. L'album est long (80 pages pour l'édition normale, 168 pour l'édition en noir et blanc incluant des crayonnés...) et c'est déjà un premier bonheur celui de rester un peu plus longtemps que d'habitude avec le chat, son rabbin et ses compagnons de route. L'album est aussi un merveilleux voyage à travers l'Afrique des années 30, un voyage "anti-Tintin" (on croise d'ailleurs la route du jeune reporter...) qui nous fait abandonner peu à peu notre vision d'homme occidental pour adopter celle d'un être humain, tout simplement (bien que ce chemin ne soit pas si simple que cela finalement). L'album est aussi une formidable occasion de cotoyer tellement de personnages attachants et de participer à une aventure épique. Alors... encore une fois, Joann Sfar réussit le tour de force de nous émerveiller, de nous séduire, de nous faire sourire et rire, de nous faire réfléchir sans jamais nous assomer de discours pontifiants et pompeux. Il est à la fois aussi malin et fin que son chat, et aussi humain et bon que son rabbin... C'est aussi pour cela qu'on l'aime. A (re)lire : la chronique d'IDDBD sur les précédents tomes A voir : quelques planches sur le site de la collection Poisson Pilote

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *