Découpé en tranches (Zep)

(scénario et dessin de Zep, éditions Le Seuil, 2006)

Le dernier Titeuf est sorti il y a quelques semaines. Héros récurrent de la BD franco-belge capable de détrôner le dernier Naruto de la première marche du classement Livres Hebdo, Titeuf divise le monde de la BD entre ceux qui détestent (vulgaire, niais...), ceux qui adorent et ceux qui s’en foutent. Moi, je suis du second groupe.

Pour en revenir au fait, non, ce n’est pas la chronique du dernier Titeuf mais bien celle de Découpé en tranches  de Zep que je tente désespérément de tapoter sur mon clavier. En tranches, c’est bien ainsi que se livre Zep. Un petit garçon devenu grand qui n’a toujours pas lâché ses rêves et son crayon de couleur.

A travers ces carnets, Zep aborde des dizaines de sujets sous le couvert de l’humour et parfois de la gravité : réflexion sur le monde, sur la vie, sur sa condition d’auteur, sur le temps qui passe (à travers la vie d’une guitare), sur l’art, sur sa génération, sur le potentiel de pouvoirs extraordinaires et bien d’autres choses (dont l’Amour). Il apparaît comme un être sensible, intelligent, un peu décalé (mais après tout Trondheim disait que les auteurs de BD étaient des enfants seuls qui se racontaient des histoires) bref il dévoile un peu de son jardin secret.

En tout cas, après cet album de Zep va peut-être réunifier le monde autour de son talent. Car même désabusée, ces chroniques sont drôles et émouvantes. J’adore !

David Donnat

A lire : la chronique de BD sélection

A voir : allez faites-vous plaisir allez sur le site de Zep et Titeuf

A lire : l’intégrale de l’album sur LeMonde.fr

2 réflexions au sujet de « Découpé en tranches (Zep) »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *