Mortadelo y Filemon

(scénario et dessin de Francisco Ibanez) Prenez deux agents secrets gaffeurs (Mortadelo et Filemon), un super-intendant moustachu, un professeur-inventeur-biologiste barbu et raté, une blonde secrétaire carrénée comme un haltérophile soviétique. Secouez le tout au moyen de scénarios tous plus délirants les uns que les autres (Francisco Ibanez considère que le scénario représente 70 % de l'intérêt d'une BD...) :  Mortadelo et Filemon (comme tous les autres personnages d'ailleurs...) s'en prennent plein la tête au moins toutes les cinq cases, à l'occasion de missions secrètes stupides et inutiles, tout en se moquant allègrement de toutes les icônes espagnoles (religieuses, politiques - y compris Franco ! - sportives et autres...). Ajoutez une bonne dose d'humour "à l'espagnol" (à base de diminutifs et de blagues bien connues des lecteurs) et un dessin explosif (même sans comprendre l'espagnol, il faut voir ce que les personnages se ramassent !). Vous obtenez, non pas une paella, mais une série de BD espagnole de plus de 150 albums dont le succès ne diminue pas depuis 1958 : Mortadelo y Filemon ! Un record de longévité et de qualité humoristique (contrairement à certaines séries gauloises bien de chez nous...). Certes, il y a de fortes chances que vous ne connaissiez pas ces deux agents de la T.I.A. (l'équivalent de la C.I.A. dans la série... mais d'après Ibanez, l'auteur, ce serait la C.I.A. qui l'aurait copié...). Seules quelques rares aventures ont été traduites en français, et encore, la bonne grosse d'humour "à l'espagnol" avait disparu. Du coup, Mortadelo et Filemon n'avaient pas tout à fait la même saveur... quoi que vous ne risquez rien à essayer... Aussi, pourquoi parler d'une BD que peu d'entre vous auront l'occasion de déguster en V.O. ? Tout simplement pour saluer Francisco Ibanez, un auteur majeur du monde de la BD, qui ne se limite pas à notre petit hexagone, et aussi parce Mortadelo y Filemon sont de vieux compagnons d'IDDBD qui a, grâce à eux, perfectionné son espagnol (à défaut de son humour...) et passé d'inoubliables moments pendant ses vacances ibériques... Merci à Tata Marie-Jeanne et Pépé Fernandez pour les deux superbes albums que j'ai, hélas !, dévorés trop vite... A visiter : le site de Mortadelo y Filemon (en espagnol) A lire : l'article de Wikipédia (en français !) pour en apprendre plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *