Trois jours en Europe

(scénario d'Anthony Johnston, dessin de Mike Hawthorne, collection 13 Etrange, éditions Milan) Allez fidèles lecteurs d'IDDBD, vous le savez : la kryptonite, le talon d'Achille, le péché mignon de votre serviteur, ce sont les comédies sentimentales (aaahhhh, ça faisait longtemps qu'on en avait pas parlé !). Et si elles sont américaines, c'est un pur bonheur ! Et si elles datent des années 50, c'est un must ! Sachant cela, IDDBD ne pouvait pas passer à côté de Trois jours en Europe ! Imaginez un couple new-yorkais qui, pour reprendre un peu de poil à la bête, organise chacun de son côté un week-end en amoureux pour faire plaisir à son (sa) fiancé(e). Imaginez que ces week-end secrets tombent au même moment et que l'un (Jack Pentura) et l'autre (Jill Boscombe) se retrouve respectivement à Paris et Londres. Vous avez là la trame d'une comédie sentimentale avec juste ce qu'il faut d'humour, de chassés-croisés, de quiproquos qui vous assurent de passer un bon moment. Certes, c'est un peu téléphoné et (parfois) un peuconvenu. Mais n'est-ce pas là la loi du genre ? Alors, quand on aime, on ne compte pas les 138 pages de ce petit bijou dont on ne se lasse pas... En plus, cerise sur le gâteau, le graphisme de Mike Hawthorne est un délice de style années 50 (ça, c'est l'autre péché mignon d'IDDBD)... Allez, on ne boude pas son plaisir et on se laisse glisser avec volupté dans cette petite histoire distrayante. Un bon moment en perspective, douillettement installé dans son canapé. Un petit bonheur simple comme Trois jours en Europe...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *