La fille du professeur

(scénario de Joann Sfar, dessin d'Emmanuel Guibert, collection Expresso, éditions Dupuis) Avant de dire quoi que ce soit sur cet album, une mention spéciale pour Guibert, le dessinateur : chacune de ses cases est un bijou, chacune des postures ou des expressions de la fille du professeur Bowell est une splendeur ! Pour l'histoire, on retrouve toute la folie de Joann Sfar dont la mort semble être, sinon une compagne, au moins une amie de longue date, de celles quel'on connaît bien et dont on finit par apprivoiser les traits d'humeur. C'est en tout cas ce qu'ont réussi deux des protagonistes, deux pharaons momifiés depuis plus de 3000 ans et qui continuent malgré tout à courir après la vie et l'amour. C'est aussi ça la force de Joann Sfar : l'amour triomphe toujours de la mort qui rôde. Et nous, comme des gosses, on marche pas, on court... A lire : la chronique d'Yvan sur du9.org A lire : la fiche album sur le site Expresso des éditions Dupuis

Une réflexion au sujet de « La fille du professeur »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *