La révolte d’Hop-Frog

(scénario de David B., dessin de Christophe Blain, collection Poisson Pilote, éditions Dargaud) Cet album est encore une occasion de botter le c.. à tous ceux qui continuent de mépriser la bande dessinée, croyant dur comme fer qu'il ne s'agit que de gentilles histoires crayonnées pour enfants (plus ou moins attardés). C'est sûr, avec La révolte d'Hop-Frog, ces certitudes volent en éclats... Ce conte moral, cette fable moderne, nous entraîne au Texas, en 1870, en compagnie d'Hiram Lowatt, étrange journaliste au "Secret of Nature" de Providence, et de Placido, son impressionnant compagnon indien, aussi taciturne qu'efficace. Encore un western ? Non. Si la toile de fond est bien celle de l'Ouest sauvage américain (avec ses cow-boys, ses indiens et ses paysages immenses), le propos de David B. et Christophe Blain est ailleurs. Quelle est notre relation aux objets et à la société de consommation ? Telle est la question abordée dans cet album atypique, au scénario impeccable et au dessin somptueux (qui déroutera toutefois les néophytes). L'histoire ? Celle d'une révolte, comme le titre l'indique. Ou plutôt de plusieurs révoltes : d'abord celle des objets contre leurs propriétaires (oui, oui, vous avez bien lus : des marmites, des traverses de chemin de fer, des armoires, des armes à feu tuent, écrasent, chassent des humains !), celle des indiens considérés par les blancs comme des bêtes sauvages, et enfin celle d'Hiram Lowatt et Placido contre la bêtise et la méchanceté des hommes... David B. et Christophe Blain ont réussit là un album magistral, dans tous les sens du terme. La révolte d'Hop-Frog est un album indispensable. Tout simplement. A voir et à mater : la fiche-album et les premières planches sur le site de la collection Poisson Pilote

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *