Blonde platine

(scénarios et dessins d'Adrian Tomine, éditions Le Seuil) Comme quoi, il n'y a pas que la BD dite expressionniste pour exprimer les sentiments ! Pour le prouver, voici Blonde platine, qui ravira les réfractaires au dessin "vite fait-bien fait" (nous, à IDDBD, on dit "spontané"...), les allergiques aux formes et aux couleurs de la "nouvelle BD" (qui reste encore à définir soit dit en passant...), les amoureux du trait classique, voire académique. Le moins qu'on puisse dire, c'est qu'Adrian Tomine maîtrise effectivement le dessin : un coup d'oeil à la couverture et aux planches suffit à s'en convaincre (l'auteur n'est pas un débutant, il publie aux USA, depuis maintenant neuf ans, une revue de BD dénommée Optic nerve...). Mais au-delà de l'apparence glacée du trait, les personnages des quatres histoires qui forment le recueil Blonde platine sont bels et bien vivants... et en souffrent, là sous nos yeux. Car Adrian Tomine sait appuyer là où ça fait mal et nous jeter à la figure (subtilement, jamais de manière explicite) le mal-être de ce jeune écrivain en mal d'inspiration qui tente, de manière assez pathétique, de renouer avec l'intensité de ses premières amours, ou les complexes terrifiants de ce jeune homme qui essaie, jour après jour, de séduire la blonde platine du titre. A chaque fois, dans chaque histoire, les rapports qu'entretiennent entre eux (et avec eux-mêmes) les personnages de Tomine sont complexes, intenses, palpables et tellement vrais qu'ils ne peuvent que nous toucher. Car les vies de ces gens banals ne sont soutenues que par un immense besoin d'amour... Blonde platine est une bonne alternative à tous ceux qui ont envie de s'ouvrir à une BD émotionnellement forte, à la limite du roman graphique ou plus exactement des nouvelles graphiques (l'éditeur est Le Seuil tout de même...), sans toutefois aller jusqu'aux formes les plus contemporaines du trait... A lire : l'excellente chronique de Frédéric Mairy sur le site A voir-A lire A lire (aussi) : la tout aussi excellente chronique de Fred sur le site Benzine

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *