Une aventure de Philibert : C’est aujourd’hui dimanche

(scénario, dessin et couleur de Mazan, aux éditions Delcourt, 2004) Hier, nous découvrions Mazan et Philibert, Charançon-les-Pins et sa plage, la Francardie et sa médecine légale... bref tout un univers qui, comme dans l'cochon, est tout bon. Aujourd'hui vendredi, nous retrouvons Philibert dans une nouvelle aventure, C'est aujourd'hui dimanche, ou plus exactement une enquête policière conduite sous la houlette d'Alcide, son frère et commissaire de police... Tout commence il y a 19 ans, dans les bayous de Francardie (tiens, il y a des bayou en Francardie ?), avec la rencontre entre un homme solitaire et une femme-caméléon (gloups !). Tout ce passe à merveille jusqu'au jour où cinq hommes d'affaires décident d'exproprier l'homme en détruisant sa maison, tout ça pour s'approprier ses terrains gorgés de pétrole. Sauf qu'en détruisant la maison de l'homme, les cinq rois du pétrole vont tuer sa fragile compagne... En bon chasseur des marais qu'il est, l'homme va se venger. Les trois premiers hommes d'affaires mourront très rapidement. Les deux autres attendront 19 ans pour y passer à leur tour... L'un des pétroleux est retrouvé carbonnisé sur le green d'un golf (trou n°4), l'autre décapité non loin de là (trou n°18)... Et c'est là qu'interviennent Philibert et Alcide. Pour compliquer les choses, la mère de nos deux héros habite en plein sur ce golf (elle a toujours refusé de céder aux promoteurs...), dans une petite maison avec jardin clos attenant (comprenant une ancienne pharmacie et une tombe, celle de son défunt mari...). Vous l'aurez compris, on retrouve avec plaisir et émotion l'univers légèrement décalé de Mazan, dont on en apprend un peu plus (tiens, saviez-vous que Philibert se nomme Mou, ses parents - Georges et Micheline - étaient pharmaciens, il a une soeur, Sidonie, exploratrice au Pôle Nord...). Et si l'on connaît le coupable dès le départ (le chapitre premier est une pure merveille...), celà n'empêche nullement l'histoire de vous prendre et de ne plus vous lâcher jusqu'à la fin (avec un épilogue très émouvant...). D'ailleurs, l'histoire ne se limite pas à l'enquête policière, même si un dernier meurtre est commis sur le green... Il est aussi question de relations familiales (tellement bien vues). Bon allez, aujourd'hui c'est vendredi, alors n'attendez pas deux jours ou deux ans pour lire ce Mazan ! A lire : la fiche-album sur le site des éditions Delcourt A lire : l'excellente critique de Marie sur sceneario.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *