La critique du professeur Sintès

Dimanches après dimanches, le professeur Sintès nous assome de ses critiques stériles qui n'ont comme avantage que de nous faire un petit panorama de la semaine écoulée sur IDDBD... Bonjour à vous tous, chers lecteurs accros à mes chroniques dominicales qui sont le sel de ce blog, en même temps que le plat de résistance tant le reste est creux, vain et fat... Pour commencer cette semaine, certainement l'une des plus calamiteuse, IDDBD essaie de nous faire prendre de la hauteur avec Les sept nains de Maravano, une histoire d'aviateurs et de bombardiers pendant la Seconde Guerre Mondiale. L'histoire est bien mais pour ce qui concerne la chronique, ça roule, ça prend de la vitesse mais ça ne décolle vraiment jamais tout à fait de la médiocrité à laquelle nous sommes habitués... Que voulez-vous, tout le monde n'a pas l'étoffe des héros ! Par contre, je dois avouer que la chronique de mardi est une vraie réussite. Normal, je l'ai écrite. Chroniquer Comment je suis devenu stupide m'a paru d'une telle évidence sur un blog comme IDDBD... Aaaahhhh ! Adios Palomita : lorsque j'ai lu le titre, j'ai pensé qu'il s'agissait d'un message d'adieu de l'auteur d'IDDBD. Raté ! Du western ! Décidément, ils nous aurons tout fait ! Après le manga, il ne manque plus que de la BD érotique et ce sera le pompon ! Jeudi et vendredi, j'ai cru que j'avais des hallucinations : avec Dans l'cochon tout est bon, j'ai cru m'être trompé de blog et avoir atterri sur un site de cuisine, voir de hum..., enfin bon, vous voyez quoi... et avec C'est aujourd'hui dimanche, j'ai cru m'être endormi deux jours non-stop ! Heureusement que je n'ai pas lu les chroniques sur ces albums de Mazan. Ca m'aurait fait trop d'émotions d'un seul coup... Enfin, pour finir la semaine, L'homme qui marche de Jirô Taniguchi dont IDDBD s'est entiché depuis quelques temps. Remarquez, ça nous change de Manu Larcenet (à ce propos, auriez-vous l'amabilité de retirer cette vignette immonde consacrée à la FIGB ? Par avance, merci). Merci professeur Sintès pour vos remarques toujours de très haut niveau (c'est de mieux en mieux dites donc... nan ! je plaisante !). Bon, certainement plus utiles à nos lecteurs, quelques infos en vrac... Pour nos lecteurs québécois, canadiens francophones et touristes en vadrouille du côté de Québec, rappelons que le 19ème festival de BD francophone de Québec a lieu du 19 au 23 avril au Centre des Congrès ! On reste sur le continent nord-américain. IDDBD avait chroniqué l'émouvant et intelligent Big Man de David Mazzucchelli. En surfant au gré des vagues du web, j'ai échoué (pour mon plus grand plaisir) 6 pieds sous terre (les éditions). Et sous le sable, non pas un pavé mais une interview de cet auteur américain libéré... Enfin, le professeur Sintès l'évoquait dans son billet, il ne reste plus qu'à parler de BD érotique... A voir...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *