Chronique | Courtney Crumrin (Ted Naifeh)

(scénario et dessin de Ted Naifeh, éditions Akiléos) Ce n'est absolument pas dans les habitudes d'IDDBD de vous "recracher" les pitchs des éditeurs, mais là, les éditions Akiléos ont fait un super travail, donc autant vous en faire profiter. Il s'agit de la présentation des trois tomes (à ce jour) de la magnifique série Courtney Crumrin par l'auteur américain Ted Naifeh. Ne quittez pas, IDDBD revient juste après ces présentations pour les commentaires (enthousiastes !)... Tome 1 : Courtney Crumrin et les Choses de la Nuit "Courtney Crumrin était heureuse. Elle avait des amis, aimait son école… Mais c'était avant. Ses parents, après avoir vécu des années au dessus de leurs moyens, ont enfin trouvé une solution à leurs problèmes financiers. Ils déménagent en proche banlieue, chez leur oncle, le vieux professeur Aloysius Crumrin, dans le manoir victorien du vieil homme situé dans le très chic quartier d'Hillsborough. Sur place, Courtney découvre bien vite que son Grand-oncle a une sinistre réputation dans le quartier et que la maison est sujette à de sombres rumeurs. Et alors que cette installation permet à M. et Mme Crumrin de se rapprocher d'un statut social qui les fait saliver, Courtney a l'impression de plonger dans un cauchemar. Sa nouvelle école est pleine de gosses aussi riches, corrompus et égoïstes que leurs parents. Elle se sent rapidement rejetée. Et comme si cela ne suffisait pas, le vieux manoir à demi moisi semble abriter des créatures au moins aussi étranges que le vieil oncle. Elles rampent dans les sombres couloirs, aux frontières de son champ de vision. Elles font craquer des os dans les recoins. Et parfois, elles s'élèvent au dessus du lit et observent le sommeil de Courtney. Son père et sa mère ne les remarquent pas, mais oncle Aloysius sait tout d'elles. Il les appelle "les Créatures de la Nuit". " Tome 2 : Courtney Crumrin et l'Assemblée des Sorciers "Courtney Crumrin et l'Assemblée des Sorciers, nous permet de retrouver Courtney confortablement installée à Hillsborough, jusqu'à ce que son oncle soit tiré de sa retraite par l'Assemblée des Sorciers pour affronter une créature dévastatrice du monde souterrain. Ceci met à jour un mystère dans lequel Courtney ne peut s'empêcher de mettre son nez. Bientôt, elle rencontre Skarrow, une mystérieuse et silencieuse chose de la nuit, accusée d'avoir maudit une belle et solitaire sorcière. Courtney et l'oncle Aloysius se lient alors d'amitié avec la malheureuse créature et tentent de mettre à jour une sombre conspiration au sein de l'Assemblée des Sorciers. Dans ce second volume, Courtney fera connaissance avec quelque chose d'encore plus effrayant que les gobelins qui rampent sous son lit, l'immonde Tommy aux os ensanglantés ou le cruel chat, Mittens : l'ambition des hommes pour le pouvoir." Tome 3 : Courtney Crumrin et le Royaume de l'Ombre "Courtney a intégrée une nouvelle école, mais cette fois-ci il s’agit d’une classe spéciale de l’Assemblée, dédiée à l’étude de la magie. Quiconque connait Courtney, sait qu’on ne peut pas la qualifier de “gentille petite fille”, mais rares sont ceux qui réalisent vraiment ce dont elle est capable. Excepté Templeton, le gardien des lois, qui la soupçonne de pratiquer la magie noire et d’être responsable de la disparition du marshall Hugues. Pour ces nouveaux camarades, elle est la sinistre fille du fond de la classe. Et ce jusqu’à ce qu’ils décident de mettre leur nez dans les sorts interdits et voir ce que ça donnerait de transformer le petit Joey en chose de la nuit. Seule Courtney connait le chemin du royaume des goblins et le moyen de trouver une antidote pour l’infortuné Joey, avant qu’il ne lui reste plus une once d’humanité. Aussi, doit-elle décider si ces imbéciles de gamins valent les efforts et les risques d’une telle aventure. D’autant que du point de vu de Templeton, ce périple au royaume des choses de la nuit serait le pire des crimes, et il lui faudrait alors arrêter Courtney par tous les moyens." Sachez qu'il existe aussi un tome hors-série : Courtney Crumrin - Portrait su sorcier en jeune homme, qui nous raconte un épisode de la jeunesse de l'oncle Aloysius... Alors, pourquoi IDDBD est-il fan de cette série ? Parce que Courtney Crumrin est gothique (au sens de Tim Burton... pas Marylin Manson, si vous voyez la différence). Parce qu'elle est insolente et rebelle (même si nous, on l'est pas trop... oups ! j'ai dit "on l'est pas trop" au lieu de "on ne l'est pas trop", oulala l'insolence), et qu'elle ne fait pas partie de la "bande" comme bon nombre d'entre nous à l'époque (et voilà après ce que ça donne...). C'est sûr que Courtney Crumrin est un peu décalée (c'est le moins qu'on puisse dire !). Et ça, elle le doit à son auteur, Ted Naifeh, scénariste et dessinateur issu de l'underground américain (côté San Francisco). Ses histoires et sa "patte" sont très "dark", ce qu'accentue bien entendu le dessin noir et blanc (dont le travail des ombrés est tout simplement époustouflant), qui tire légèrement au manga (haut-de-gamme) dans les traits des personnages. A ce titre, Courtney Crumrin est certainement une BD avant-gardiste, sorte de synthèse entre la BD d'inspiration occidentale (américaine et européenne) et asiatique. Certes, ce n'est pas la première, mais c'est l'une des plus réussies. Vous aimerez si vous aimez : l'univers de Tim Burton, HP Lovecraft, les comics, le manga, la BD... A visiter (absolument indispensable !) : site Courtney Crumrin and the Twilight Kingdom et particulièrement la galerie d'images ! Fabuleux ! A fouiller : le site des éditions Akileos

Une réflexion au sujet de « Chronique | Courtney Crumrin (Ted Naifeh) »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *