Chronique | Les Semi-Aventures des Hommes-rats T1

Monsieur Laperche (scénario et dessin de Wolfgang Placard, couleurs d'Audré Jardel, collection Onomatopée aux éditions Lito) Je suis tombé par hasard sur cette BD (destinée théoriquement à la jeunesse...) et la couverture m'a plue (pour être honnête, j'ai surtout vu un type à cheval avec un fusil et j'ai cru qu'il s'agissait d'un western...). Les premières pages ne m'ont pas spécialement emballées (au plan graphique) mais j'ai bien rit et le propos m'a tout de même intrigué. Et puis, comme souvent en BD, je me suis laissé entraîné par l'histoire... Et à ce moment là, c'est magique : le dessin prend une autre forme, l'oeil s'habitue ou plutôt s'apprivoise. A ce moment là, on y est. Vraiment. On est dans l'histoire. Au XVIIIème siècle, en Angleterre. Et l'on rejoint une bande d'êtres tout à fait étranges, les hommes-rats ou gigob, qui vivent de rapines à la limite des villes d'humains. Il y en a même un, Monsieur Laperche, qui a réussi (en cachant sa queue de rat et ses oreilles pointues) à se faire embaucher par le perruquier du coin. Le problème, c'est que Monsieur Laperche est amoureux de la fille du perruquier, qu'il ne peut lui révéler son secret mais qu'il ne peut pas non plus renier les siens lorsque l'un deux est injustement emprisonné par les hommes... Ce très bon premier tome de la série Les semi-aventures des hommes-rats (intitulé Monsieur Laperche) alterne avec brio scènes de comédie (les premières cases sont franchement tordantes), d'action, de réflexion (entre autre sur la différence), d'émotion (les expressions de Monsieur Laperche sont très émouvantes). Wolfgang Placard maîtrise non seulement son scénario (pas moyen de s'ennuyer dans ce premier épisode riche et intelligent) mais également son dessin (très expressif et finalement très beau). Il est vrai qu'au départ le trait peut paraître étrange, la mise en case très conventionnelle. Mais IDDBD a déjà chroniqué bien des auteurs dont on pourrait dire la même chose et qui sont pourtant considérés comme des stars... non ? Ne vous laissez donc pas rebuter (parfois les premières impressions ne sont pas les bonnes). Une fois aux côtés des hommes-rats, vous ne pourrez plus les lâcher... Bien entendu, on attend maintenant la suite ! A lire : sur le site passiondulivre.com, pour en savoir un peu plus sur Wolfgang Placard (alias Michel Galvin) et Audré Jardel A lire également : l'article d'actuabd sur la collection Onomatopée

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *