Big Man

(scénario et dessin de David Mazzucchelli, aux éditions Cornelius) Un homme inconscient qui s'échoue sur une plage, c'est déjà pas courant. S'il est ligoté à un radeau, ça l'est encore moins. Mais lorsqu'en plus cet homme est grand, très grand même, monstrueusement grand, là on peut quand même se poser des questions, non ? C'est en tout cas ce que se disent les enfants et les paysans du coin le jour où ils découvrent le Grand Homme sur leur plage. Que faire d'un tel homme ? Et d'abord, s'agit-il d'un homme ? Il vaut mieux appeler la police pour savoir. Ensuite, prenons nos précautions, protégeons nos familles et enfermons-le dans la grange. Avec un cadenas. C'est mieux. Heureusement, dans ce pays, la police met plusieurs jours avant d'arriver. Et entre temps, on a eu le temps de s'habituer au Grand Homme, le "Grand Nom" comme l'appelle Rebecca, une petite fille un peu différente elle aussi... Il faut dire aussi qu'il rend des services ce grand homme (et oui, on a finit par le considérer comme un homme). Et pas des moindres. Il a même sauvé la vie d'un paysans du coin. Pourtant un jour, la police arrive... David Mazzucchelli nous livre là un petit bijou. En quatre tons sépia-bruns, ils trace l'histoire de ce Big Man monstrueusement humain et de ces humains finalement assez monstrueux, souvent à leur corps défendant d'ailleurs. Il est si difficile de ne pas retomber dans les mêmes ornières, d'échapper à nos réflexes de défiance face à tout ce qui est différent de nous. Mais David Mazzucchelli ne juge pas. Il ne délivre pas de morale explicite. Il montre. A nous d'en tirer la leçon... Big Man est un conte philosophique moderne puissant : son scénario (plutôt court) adopte un rythme lent et profond, comme celui de ces paysans du bout du monde, le dessin est épais et expressif. Pour la petite histoire, David Mazzucchelli a abandonné un brillante carrière de dessinateur de super-héros pour se consacrer à la BD qu'il aime... Et on ne le regrette pas. A lire (indispensable) : l'interview (2001) de David Mazzucchelli par Jade. A lire (pour découvrir les éditions Cornélius) : l'interview (en 2000) de Jean-Louis Gauthey, le patron des éditions Cornélius, par Jade. Quasi-exhaustif ! Si vous voulez encore approfondir le sujet : l'interview (en 1998) de Jean-Louis Gauthey sur le site du9.org A feuilleter : pour nos amis québecois et canadiens (que je salue au passage et remercie pour leurs visites assidues !), les titres publiés par les éditions Cornélius sur le site de la librairie Fichtre ! Bon les autres peuvent aussi y aller, hein !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *