Chronique | Où le regard ne porte pas

scénario de Georges Abolin et Olivier Pont, dessin d'Olivier Pont, couleurs de Jean-Jacques Chagnaud, aux éditions Dargaud, collection Long Courrier IDDBD vous propose aujourd'hui de découvrir deux magnifiques albums qui forment un diptyque émouvant, envoûtant et attachant. Emouvant car il y est question de l'amitié indéfectible de quatre gamins que rien, ni l'espace, ni le temps, ni la méchanceté des hommes et du destin, ne réussira à corrompre. Envoûtant parce que l'histoire de ces gamins est belle et profonde comme un roman de Giono, pleine de mystères, de suspens et de fantastique (surtout le deuxième tome) comme un roman de King. Comme une tragédie antique, elle est aussi pleine d'une fureur et d'une lumière aveuglante que le superbe dessin d'Olivier Pont nous renvoie de manière magistrale. Attachant parce que "Où le regard ne porte pas" est une oeuvre sincère. On y reconnaît forcément des sentiments que l'on a connu étant gamin et que l'on aimerait tellement n'avoir pas oublié une fois adulte... et au-delà de leur talent (le scénario et le dessin sont à couper le souffle), on sent que les auteurs, Georges Abolin et Olivier Pont, savent de quoi ils parlent, eux qui ont grandi ensembles dans le sud de la France, à Saint-Laurent-du-Var... Alors n'ayons pas peur des mots : Où le regard ne porte pas est un pur chef d'oeuvre et déjà une BD culte ! A lire : la quatrième de couverture du premier tome "1906. William a 10 ans lorsque sa famille quitte Londres pour Barellito, un petit village italien qui vit tranquillement de la pêche. Des tensions apparaissent pourtant, aiguisées par l'arrivée de ces étrangers. Pour William, le changement est radical et sa vie complètement chamboulée. De nouveaux paysages, la lumière du Sud, une liberté toute neuve et, surtout, de nouveaux amis : Paolo, Nino et la charmante Lisa, qu'une date et un étrange objet semblent unir inexorablement..." A voir : les cinq premières pages du premier tome (cliquez sur les vignettes pour les agrandir) A visiter : le (superbe) site personnel de Cha, une fan, consacré au premier tome. Vous y trouverez une présentation de l'histoire, des personnages, des auteurs, et plein des magnifiques images d'Olivier Pont. Poursuivez votre visite sur le site officiel de Dargaud qui vous présente le diptyque (vous pourrez lire sur ce site les premières pages du deuxième tome).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *