Chronique | Luuna

Luuna (scénario de Didier Crisse,dessin de Nicolas Kéramidas, couleurs de Bruno Garcia, aux éditions Soleil) Dans les westerns hollywoodiens, les indiens connaissaient deux états naturels. Dans le premier, chevauchant leurs mustangs, ils ululaient en poursuivant un train ou une diligence, brandissant leurs tomahawks, leurs arcs et leurs flèches ou, quand ils avaient de la chance (et un peu de pognon...), leurs fusils... Dans leur deuxième état naturel, les indiens d'Hollywood, ils étaient morts... Heureusement, le cinéma américain s'est rendu compte par la suite que les indiens pouvaient aussi avoir des sentiments humains (des trucs comme souffrir, aimer, être joyeux ou tristes...), voire une certaine forme de sagesse (et pas seulement en dansant avec des loups d'ailleurs...)! La BD, quant à elle, s'en était rendu compte bien avant (IDDBD consacrera une prochaine chronique sur ce sujet)... Les quatre tomes de la série Luuna (le dernier est sorti le 25 janvier 2006) s'inscrivent dans cette vision humaniste de l'amérindien, avec un "je ne sais quoi" en plus qui la distingue des autres... Enfin, vous vous doutez bien qu'IDDBD a un avis sur ce "je ne sais quoi" ! Il me semble que l'un des intérêts majeurs de Luuna, outre les superbes dessins de Kéramidas et les couleurs somptueuses de Garcia, c'est que Crisse (efficace, comme d'hab'... quoi qu'en disent certains) nous raconte une histoire d'indiens d'avant les "visages pales". Et çà, ça change tout ! Avec Luuna, cette jeune squaw, on remonte aux sources pour découvrir le monde des "natives", un univers riche où les esprits, les hommes, les animaux ne forment qu'un tout inextricablement mêlé. Et l'on n'a aucun mal à suivre notre jeune héroïne dans son voyage initiatique. En plus, comme Crisse est un garçon intelligent, il a parfaitement su doser l'humour, l'action et la réflexion, ce qui fait de Luuna une série attachante, à plusieurs niveaux de lecture, qui plaira donc autant aux jeunes lecteurs (la série a été récompensée par l’Alph Art Jeunesse des 9/12 ans à Angoulême, en 2004) qu'aux autres (moins jeunes, forcément...). Bon, je ne vous fait pas plus l'article, il suffit de regarder les superbes planches de l'album (quel talent ce Kéramidas quand même !)... Le quatrième tome est sorti le 25 janvier 2006... L'aventure continue ! Et à IDDBD, on aime (des fois que vous n'auriez pas bien compris !). A lire : la quatrième de couv' du premier tome "Dans les légendes indiennes, la tribu mythique des Paumanoks était le lien entre le monde des dieux, celui de la nature et le monde des hommes. Luuna, la fille du grand Sachem des Paumanoks, est victime de la malédiction d'Unkui, le génie maléfique de la nuit. Il l'a affligée de deux totems. L'un bon, et l'autre non, car les nuits de pleine lune, Luuna fera le mal. Seuls les sorciers des grandes tribus du Sud, par-delà les déserts, pourront la guérir de ce sort. Suivez la route de Luuna, et découvrez la magie des mythologies indiennes." A lire : dans le magazine BullDozer de février 2006, un dossier sur Luuna et son dessinateur, Nicolas Kéramidas (sur lequel IDDBD reviendra prochainement) A visiter : le site des éditions Soleil et la page consacrée à Luuna

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *